Les différentes versions du Broussard


Un avion polyvalent

Dès le départ, Max HOLSTE a imaginé le Broussard comme un avion polyvalent. La toute première notice de présentation présentait déjà pour les futurs appareils civils, les versions transport léger de passagers, de fret, une version sanitaire, l’utilisation possible pour du traitement agricole, pour l’entrainement des parachutistes et pour une utilisation militaire, les liaisons tous terrains, le transport sanitaire, de fret ou pour la reconnaissance photographique.





On remarque au passage que sur cette notice de présentation, le Broussard vu de dessus est représenté avec deux surfaces vitrées au-dessus des pilotes, la grande porte latérale est en une seule partie, la vitre arrière est de forme ovoïde et les dérives de petite taille. Certaines de ces caractéristiques se retrouveront effectivement sur les deux prototypes.



Prévu pour 6 places (1 pilote et 5 passagers), le Broussard pouvait également recevoir des housses spéciales sur les sièges passagers, housses qui offraient une place supplémentaire, les sièges passagers devenant en quelque sorte des banquettes trois places. On note au passage sur la photo du prototype 01 du Broussard, les vitres latérales pilote et co-pilote sans montant, sans ouverture possible.



Grâce à ses portes ouvrantes puis par suite à battant à l’avant et coulissante à l’arrière, la version fret permettait l’emport de charges importantes.Grâce à ses portes ouvrantes puis par suite à battant à l’avant et coulissante à l’arrière, la version fret permettait l’emport de charges importantes.





La version sanitaire permettait, à l’aide de sangles de suspendre deux brancards, puis par la suite avec une house spéciale positionnée sur le siège copilote, pour l’emport de deux blessés et d’une infirmière ou d’un médecin pour l’assistance pendant le vol.


admin